On choisit souvent le statut d’auto-entrepreneur pour sa simplicité. Mais on oublie souvent que malgré les apparences, c’est un choix qui présente de nombreux inconvénients qu’il faut un jour prendre en compte lorsque l’on veut développer son activité et augmenter ses revenus.

Ces principaux défauts

Zéro déduction de frais 
Ce qui caractérise une entreprise, c’est que l’on dépense de l’argent pour en gagner. Ne pas déduire  les frais est un véritable obstacle lorsqu’il s’agit d’investir ou de payer les frais de fonctionnement (communication, matériel, déplacement…).
Souvent, les auto entrepreneurs s’imaginent qu’il ne dépensent « quasiment rien », mais sans avoir vraiment fait le calcul.

Une rentabilité très faible
Dans la grande majorité des cas ce choix s’avère couteux. Mais les coûts sont cachés, et on s’aperçoit généralement tard que l’activité n’est pas rentable, voir déficitaire.

Une simplicité en trompe l’oeil
Certes, le régime classique est un peu plus complexe. Mais il reste malgré tout très abordable sur le plan comptable et administratif, et offre de vrai levier pour développer son activité.

Le doublement du plafond ne règle rien.
Certes, le plafond des auto entrepreneurs est passé maintenant à 70 000 €.  Mais la franchise de TVA est restée à 33 200 €. Il faudra donc très vite se mettre à une comptabilité un peu plus complexe, ce qui  peut faire peur, et instaurer inconsciemment un phénomène d’auto limitation des recettes.

Le bon moyen pour tester l’activité, vraiment ? 

C’est une erreur ! dans la plupart des cas, le lancement d’une entreprise demande quelques investissements financiers. Même s’ils ne sont pas toujours élevés (il faut au minimum 2500 € pour une activité simple), le fait de ne rien déduire est un véritable handicap. Et cela peut avoir des conséquences sur les aides, notamment lorsque l’on est demandeur d’emploi ! faire un essai avec le statut d’auto entrepreneur revient à tester une Ferrari avec un moteur de véhicule sans permis… Ça n’avance pas et c’est dangereux.

Décembre, c’est le bon mois pour se poser la question du statut

Avec le doublement du plafond, les possibilités de sortir du statut d’auto entrepreneur se sont réduites !  si vous souhaitez en sortir pour l’année prochaine, il faut faire la demande dès aujourd’hui, et en tout cas avant le 31 décembre !

Si vous êtes auto entrepreneur, ne perdez pas de temps: c’est le moment de sortir vos calculettes et d’envisager de passer à l’étape suivante.

De toute façon, il faudra bien le faire un jour… alors faites-le…. Maintenant!

Jean Marc Cottet
www.jean-marc-cottet.fr